Au-revoir là-haut : un film inattendu

 

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Au Revoir Là-Haut, un film explosif mêlant guerre et fantasque. C’est après être allée voir 120 battements par minute où j’ai découvert Nahuel Pérez Biscayart que j’ai eu envie d’aller voir Au Revoir Là-Haut. Autre film dans lequel il apparaît à l’écran. Dans un tout autre rôle.

 

Pour la petite histoire,

Le film a été réalisé en 2017 par Albert Dupontel, il était le film d’ouverture du festival d’Angoulême. Il s’agit d’une adaptation du roman éponyme qui a gagné le prix Goncourt en 2013, écrit par Pierre Lemaître.

 

Mon avis sur le film

Sans plus attendre, je vous révèle ma position sur ce film qui a récolté de très bonnes critiques auprès du grand public comme auprès de la presse.

  • Un ton léger aux effluves douces-amères

Parmi les points qui m’ont le plus plu, je citerai le ton adopté tout au long du film avec la mise en lumière d’un personnage simple incarné par Albert Dupontel et qui porte le nom de Albert Maillard, ancien comptable qui sort de la guerre sans réelle situation mais avec un grand cœur. Il se lie d’amitié à son compagnon de guerre, le dessinateur Edouard Péricourt qui l’a sauvé de la mort et à perdu la bouche à cause d’un canon.

C’est ainsi que l’histoire commence. Aux sortir de la guerre, Albert Maillard va aider Edouard Péricourt et rester à ses côtés durant sa convalescence. Tous deux dans une situation financière délicate vont s’allier et décider de s’engager dans un projet de « faux monuments aux morts ».

Le ton adopté m’a surtout séduite pour cette légèreté qu’il a insufflé tout au long de l’histoire. Il est employé pour traiter d’un sujet pourtant lourd et délicat et curieusement, grâce à lui, tout semble couler comme pierre qui roule.

 

  • L’originalité

L’originalité d’un scénario qui aurait pourtant pu être une énième revisite. Les films sur la première guerre mondiale ne manquent pas. Mais celui-ci traite de l’après-Guerre d’une façon un peu cocasse et décalée qui à tout pour plaire. L’histoire prends de l’ampleur à mesure qu’elle avance et se termine en boulet de canon.

 

C’est un film sans prétention, qui ne rêve pas de grandeur. De mon point de vue il fait son job correctement. J’ai été immergé dans l’histoire très rapidement et sans vous spoiler la fin, je peux tout de même vous annoncer qu’elle est de taille !

 

Et vous ? Vous êtes allés voir ce film ? Vous avez envie de le voir ?

 

A très vite,

Juliette

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires

    • Oh maintenant que j’ai vu le film, ça ne me donne pas tellement envie de lire le roman mais dans l’autre sens, j’aurais apprécié !
      Merci Marie, je te le recommande en effet. Je pense qu’il te plaira, surtout si tu as lu le livre c’est toujours bien de pouvoir comparer les deux !
      Je te souhaite une belle journée !
      Des bisous

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s